fleche

Europeana. Une brève histoire du XXème siècle

en studio

  • 2017
    • jeu. 21 septembre. > changement d'horaire > 17h

Durée.
1h env.

Tarifs.
entrée libre sur réservation (rendez-vous complice de création)

théâtre pôle européen de création

d’après Patrik Ouředník
adaptation et mise en scène Sarah Lecarpentier

La Compagnie Rêvages travaille sur un diptyque sur la Mémoire et l’Europe. Ô ma mémoire, d’après Ô ma mémoire la poésie ma nécessité de Stéphane Hessel a été créé au CDN de Caen. C’est la biographie poétique de Stéphane Hessel, la mémoire d’un homme passionné par la poésie. Sa petite-fille, Sarah Lecarpentier, accompagnée du pianiste Simon Barzilay, y raconte la vie de son grand-père à la première personne, dans une mise en scène de Kevin Keiss.

Dans Europeana elle adapte et met en scène le livre de Patrik Ouředník, Europeana. Une brève histoire du XXème siècle, avec Kevin Keiss à la dramaturgie. Le texte, écrit en 2001, retrace l’histoire du siècle passé en confrontant les grandes théories aux opinions populaires. Que fait-on de la vérité historique ? Comment les stéréotypes nous font repenser notre mémoire collective ? Sarah Lecarpentier a choisi de voyager en Europe avec le photographe Stéphane Nawrat durant trois mois. Ce matériel visuel et sonore permettra de nourrir la scénographie et la dramaturgie du spectacle auquel se joint là encore le pianiste Simon Barzilay. Au plateau, deux acteurs : un duo de conférenciers, mi clowns mi tyrans, parcourent l’Europe pour parler du XXème siècle. Une réflexion sur le langage, qu’il soit de l’écrivain ou du poète, pour repenser nos capacités d’allier absurdité et mémoire.


Le Campus du pôle européen de création permet d’accueillir et produire un laboratoire de création dramaturgique de trois semaines permettant avec l’ensemble de l’équipe artistique d’éprouver une dramaturgie plurielle mêlant la musique, la direction d’acteurs, la scénographie et la vidéo. Par ailleurs le Campus a accompagné une résidence itinérante en Europe de Sarah Lecarpentier dans le cadre du partenariat de la Région Hauts-de-France avec l’Institut Français : pendant plusieurs mois, elle a pu poursuivre l’histoire européenne de Patrik Ouredník en rencontrant des personnalités d’Italie, de Croatie, de Grèce, de Bulgarie, de Roumanie, de Hongrie, de République Tchèque, de Pologne, d’Estonie, de Lettonie, de Finlande, de Suède,  du Danemark, d’Autriche et d’Allemagne, en compagnie du photographe et vidéaste Stéphane Nawrat. Le Campus a proposé à Sarah Lecarpentier de bénéficier du regard d’une dramaturge, Sarah Israël, qui a mis en place à Munich un temps fort dédié aux écritures interculturelles.


Retrouvez l’actualité du projet
sur le site du pôle européen de création ! > ici

Distribution Partenaires

avec Lucie Boissonneau et Arnault Lecarpentier
dramaturgie Kevin Keiss
musique Simon Barzilay
scénographie et lumière Anne-Marie Guerrero
création photo et vidéo Stéphane, Nawrat, Boris Carré
costumes Camille Vallat
production compagnie Rêvages
coproduction le phénix scène nationale Valenciennes pôle européen de création
soutiens Institut Français, Drac Hauts-de-France, Région Hauts-de-France, commission Européenne

 

  • partagez :

Vous aimerez également