fleche

Dadaaa

studio

à partir de 2 ans
  • 2020
    • sam. 28 mars. > 16h

Tarifs.
Tarif L 14€ | 12€ | 10€

danse 100% famille loustix

ANNULATION

 

Amélie Poirier

Pour faire suite à la décision du Premier Ministre d’interdire les rassemblements de plus de 100 personnes pour limiter la contagion du Covid 19, nous nous voyons dans l’obligation d’annuler les représentations des spectacles suivants.
Si vous souhaitez être remboursé.e, nous vous demandons de nous faire parvenir votre RIB et de nous préciser le(s) nom(s) du ou des détenteurs de billets à l’adresse suivante billetterie@lephenix.fr 
Nous vous conseillons en effet d’éviter au maximum les déplacements physiques.
Face à cette situation difficile, la création étant un écosystème fragile, le phénix s’engage déontologiquement à ne pas fragiliser le travail des compagnies, des artistes et des intermittents. Nous faisons le maximum pour garantir une possibilité de report ou de compensation auprès des compagnies.

Dynamitant les convenances artistiques et idéologiques, le mouvement Dada est né en 1916, à Zurich, au fameux Cabaret Voltaire. Hommage et relecture inspirée, Dadaaa explique cette révolution aux enfants, et autres joyeux empêcheurs de tourner en rond.

Ils se nommaient Duchamp, Grosz, Ray, Ernst… Tous ont marqué l’histoire des arts. Tous venaient du mouvement Dada. Une école (buissonnière) aussi féroce qu’absurde, car marquée par les horreurs de la Première Guerre mondiale. Dans ce spectacle à destination des plus jeunes, Amélie Poirier utilise des marionnettes minimalistes, copies de celles de Sophie Taeuber-Arp, glisse des photomontages d’Hannah Höch et joue avec les poèmes abstraits d’Hugo Ball ou Tristan Tzara, ici entonnés par le contre-ténor Mathieu Jedrazak. De quoi ressusciter cet élan de folie pure qui, né à l’aube du XXe siècle, a sculpté l’imaginaire des décennies suivantes.

Crédits

conception et mise en scène Amélie Poirier, assistée de Carine Gualdaroni
créé en collaboration et interprété par Mathieu Jedrazak, Yves Mwamba, Marta Pereira, Clémentine Vanlerberghe, en alternance avec Jessie-Lou Lamy-chappuis
conception et construction des marionnettes Audrey Robin, Marta Pereira (marionnettes à gaine)
stagiaire construction Manon Ducrot
lumière Henri-Emmanuel Doublier
régie  Audrey Robin
scénographie Philémon Vanorlé

production Les Nouveaux Ballets du Nord-Pas de Calais
co-productions
 
le Théâtre des Ilets -CDN de Montluçon-Auvergne, Le Bouffou Théâtre à la Coque – Hennebont (56), Le Carré – Scène National de Château-Gontier
avec le soutien du Collectif Jeune Public Hauts de France et de l’Institut International de la Marionnette dans le cadre de son dispositif d’aide à l’insertion professionnelle des diplômés de l’ESNAM, de la fondation SACD-Beaumarchais (aide à l’écriture, aide à la production, aide à la résidence), Le Tas de Sable-Ches Panses Vertes à Amiens, le Grand Bleu à Lille, le TJP/CDN de Strasbourg, DRAC et Région HDF 

 
trouvez des explications à ces pictogrammes



séances scolaires
jeu. 26. mars | 10h, 14h30
ven. 27 mars | 10h, 14h30

  • partagez :