fleche

Julien Gosselin et « Si vous pouviez lécher mon cœur »

En 2009, à leur sortie de l’École Professionnelle Supérieure d’Art Dramatique de Lille (EPSAD), Guillaume Bachelé, Antoine Ferron, Noémie Gantier, Julien Gosselin, Alexandre Lecroc, Victoria Quesnel et Tiphaine Raffier créent Si vous pouviez lécher mon cœur. Leur premier spectacle, Gênes 01, d’après Fausto Paravidino, est présenté en 2010 au Théâtre du Nord. La compagnie s’attaque ensuite à la création de son deuxième spectacle Tristesse animal noir, texte d’Anja Hilling, qui sera créé au Théâtre de Vanves en 2012.

Si vous pouviez lécher mon cœur s’engage alors dans la création des Particules élémentaires de Michel Houellebecq, mis en scène par Julien Gosselin. À cette occasion, l’équipe accueille Joseph Drouet, Denis Eyriey, Marine de Missolz et Caroline Mounier. L’équipe technique de création s’organise autour de Julien Feryn (son), de Nicolas Joubert (lumières) et de Pierre Martin (vidéo). Le spectacle est salué par la critique et le public de l’édition 2013 du Festival d’Avignon et sera joué largement en France comme à l’étranger. En parallèle, des spectacles plus légers sont créés, courtes formes poétiques, performances à la croisée des genres : Je ne vous ai jamais aimés en 2014 au Théâtre National de Bruxelles, à partir d’un texte de Pascal Bouaziz, puis Le Père de Stéphanie Chaillou en 2015 au Théâtre National de Toulouse. 2666, d’après le roman de Roberto Bolaño, est leur dernière création (premières au phénix les 18 et 25 juin 2016).

Julien Gosselin et le phénix

> résidence de création Les Particules élémentaires, d’après Michel Houellebecq (2013)
> Focus Michel Houellebecq (2014)
> résidence et création de 2666 d’après Roberto Bolaño (2016)

RENDEZ-VOUS SUR SAISON 2016-2017
> accueil du spectacle Le Père d’après Stéphanie Chaillou (2017)

le père

 

  • partagez :