fleche

Adrien Chicot Trio

avant-scène du phénix

  • 2020
    • jeu. 26 mars. > 20h

Tarifs.
TARIF C 17€ | 14€ | 12€

musique jazz à l'avant-scène

ANNULATION

 

Adrien Chicot Trio

Pour faire suite à la décision du Premier Ministre d’interdire les rassemblements de plus de 100 personnes pour limiter la contagion du Covid 19, nous nous voyons dans l’obligation d’annuler les représentations des spectacles suivants.
Si vous souhaitez être remboursé.e, nous vous demandons de nous faire parvenir votre RIB et de nous préciser le(s) nom(s) du ou des détenteurs de billets à l’adresse suivante billetterie@lephenix.fr 
Nous vous conseillons en effet d’éviter au maximum les déplacements physiques.
Face à cette situation difficile, la création étant un écosystème fragile, le phénix s’engage déontologiquement à ne pas fragiliser le travail des compagnies, des artistes et des intermittents. Nous faisons le maximum pour garantir une possibilité de report ou de compensation auprès des compagnies.

City Walk engage l’écriture d’Adrien Chicot dans une continuité donnant cette fois écho à son identité citadine, qu’il révèle avec le naturel qui le caractérise. Toujours habité par la recherche d’une impulsion profonde et authentique, il compose une musique au plus proche de ses premières sensations musicales, quand la rencontre ouvre à toutes les libertés.

Se réjouissant d’entendre la création prendre forme, quand il offre comme dessin harmonique et rythmique des compositions essentiellement basées sur son pressentiment du mouvement, Adrien Chicot laisse déployer et se mêler les inspirations et intuitions de chaque musicien du trio. Si le pianiste livre une musique énergique autant qu’aérienne, il va sans dire que contrebasse, batterie et piano avancent ensemble, dans un élan perpétuel et insatiable. City walk est une oeuvre originale aux couleurs et accents multiples, polaroïds auditifs d’une ballade en ville, mais à la cohésion infaillible. Le trio semble être l’écrin assuré de la musique d’Adrien Chicot. L’écriture du compositeur s’attarde à raison sur cette première formule, qui magnifie par son approche singulière les fondements d’une musique, et garantit de prochains rendez-vous marquants à suivre de près.

Crédits

piano Adrien Chicot
contrebasse Sylvain Romano
batterie Jean-Pierre Arnaud


 

  • partagez :