fleche

La Flûte enchantée ou le Chant de ma Mère

à l'opéra de Lille

  • 2019
    • jeu. 02 mai. > 20h

Durée.
2h (départ en bus du phénix, 18h45 > 5 €)

Tarifs.
cat. 2 > 40 €
cat. 3 > 25 €

classique, lyrique & baroque hors les murs musique phénix voyageur

de Wolfgang Amadeus Mozart
Romeo Castelucci / Orchestre National de Lille / Chœur de l’Opéra de Lille

Certes, La Flûte enchantée se déroulait déjà dans un pays inconnu, mais voici qu’elle s’apprête à aborder des terres plus mystérieuses encore… Car la voici livrée à l’imaginaire de Romeo Castellucci, formidable créateur d’images, de tableaux prodigieux, mouvementés, inoubliables. Des visions nourries
à chaque fois par une réfl exion profonde, l’audace et un savant mélange d’opulence et d’artisanat.
Confronté pour la première fois à Mozart, le metteur en scène italien trouve ici le matériau d’une histoire inédite : « Il faut assumer le poids philosophique de cette pièce. Ce n’est pas seulement quelque chose de léger, d’amusant, un conte de fées. C’est un opéra très chargé au niveau idéologique, une bataille
entre le principe féminin et le patriarcat, entre la ligne horizontale et la ligne verticale. » Pour mieux « casser le jouet de la narration », Castellucci a décidé de supprimer ici les dialogues parlés, et d’épouser un parti résolument féministe : celui de la Reine de la Nuit, figure de mère éternelle et tragique, livrée aux
machinations de Sarastro. Au service de cet affrontement, il a imaginé une explosion de rideaux de plumes, des tunnels, des boucliers, des palais baroques ouverts, toutes entrailles dehors. Une sombre fantasmagorie qui laisse place au dépouillement d’un plateau désert, pour mieux toucher à l’essentiel : « Il y a chez Mozart un très haut degré de vie spirituelle qui lui permet d’approcher le nu de la vie. »

Crédits

chorégraphie Cindy van Acker 
collaboratrice artistique Silvia Costa 
collaboration à la scénographie, dessin algorithmique Michael Hansmeyer 
dramaturgie Piersandra di Matteo et Antonio Cuenca Ruiz 
assistante à la mise en scène Sandra Pocceschi 
chef de chant Benjamin Laurent 
chef de choeur Yves Parmentier 

avec
Sarastro, Sprecher Tijl Faveyts 
La Reine de la Nuit Aleksandra Olczyk 
Tamino Tuomas Katajala 
Pamina Ilse Eerens 
Papagena Tatiana Probst 
Papageno Klemens Sander 
Monostatos Mark Omvlee 
Première Dame Sheva Tehoval 
Deuxième Dame Ambroisine Bré 
Troisième Dame Caroline Meng 
Premier prêtre et Deuxième homme d’arme Yoann Dubruque 
Deuxième prêtre et Premier homme d’arme Pierre Derhet 

Choeur de l’Opéra de Lille 
Orchestre National de Lille

coproduction Théâtre de la Monnaie, Bruxelles, Opéra de Lille

chanté en allemand, surtitré en français


  • partagez :

Vous aimerez également