fleche

Le Corps des songes

studio

  • 2020
    • mar. 24 mars. > 20h

Tarifs.
Tarif B 24€ | 19€ | 17€

musique

ANNULATION

 

Nosfell

Pour faire suite à la décision du Premier Ministre d’interdire les rassemblements de plus de 100 personnes pour limiter la contagion du Covid 19, nous nous voyons dans l’obligation d’annuler les représentations des spectacles suivants.
Si vous souhaitez être remboursé.e, nous vous demandons de nous faire parvenir votre RIB et de nous préciser le(s) nom(s) du ou des détenteurs de billets à l’adresse suivante billetterie@lephenix.fr 
Nous vous conseillons en effet d’éviter au maximum les déplacements physiques.
Face à cette situation difficile, la création étant un écosystème fragile, le phénix s’engage déontologiquement à ne pas fragiliser le travail des compagnies, des artistes et des intermittents. Nous faisons le maximum pour garantir une possibilité de report ou de compensation auprès des compagnies.

Artiste singulier à la démarche plurielle, Nosfell a déjà signé cinq albums dans lesquels il déploie un monde onirique. Tout aussi fantasmagorique, sa dernière création le voit mêler chants, textes et danse, pour mieux revenir aux sources de son imaginaire.

Enfant, Nosfell était souvent réveillé par son père, en pleine nuit. Ils se racontaient alors leurs rêves dans un demi sommeil. Scènes à la fois étranges et complices dont l’artiste a conservé des mots inscrits sur des papiers épars (…) dans une langue créée de toute pièce, le Klokobetz. Cette langue deviendra également celle de l’indicible permettant à l’auteur de nommer un événement traumatique subi à la même époque. Elle viendra souvent nourrir l’oeuvre inclassable de l’artiste – auteur, compositeur, chanteur aux quatre octaves.  Interprétés ici en Klokobetz et en français (coécrits notamment avec Dominique A), les textes sont incarnés et sublimés par la danse dans une scénographie de Nadia Lauro et un costume qui évoqueront les mythes et légendes de ce pays imaginaire.

Éminemment personnel, ce conte sonore et visuel résonne pour autant en chacun de nous.

En coréalisation avec Le Gymnase | CDCN, dans le cadre du festival Le Grand Bain

Crédits

conception, écriture, performance Nosfell
musique composée et orchestrée par Nosfell et Frédéric Gastard
paroles de « Nuit des forêts » par Dominique A
paroles de « Du côté des forêts » par Xavier Machault
« Ici, le sable » écrite et composée par Donia Berriri
concept et réalisation scénographie Nadia Lauro
création son Nicolas Delbart et Lucas Thiéfaine
création lumière Yannick Fouassier
conception costumes Eric Martin
réalisation costumes Marion Egner
dramaturgie Tünde Deak
regard extérieur – assistanat Clémence Galliard et Anne Lenglet
regard chorégraphique François Chaignaud
développement (typo)graphique Jérémy Barrault
régie générale, plateau et lumière Chloé Bouju/Gaëtan Lajoye
régie son Maxime Drouot

administration, production Bureau Les Indépendances – Blandine Drouin, Colin Pitrat
avec la Fondation d’entreprise Hermès dans le cadre de son programme New Settings
coproductions MA – Scène nationale, L’Échangeur – Centre de Développement Chorégraphique National, Centre Chorégraphique National de Rennes et de Bretagne – Collectif FAIR[E]
résidences Théâtre de Vanves, MA Scène nationale, Le CENTQUATRE–Paris, L’Échangeur – Centre de Développement Chorégraphique National


 

  • partagez :