fleche

un projet du collectif OS’O
écrit par le collectif Traverse

Pirate des mers ou des réseaux ? Voguant fièrement, sabre au clair, dans les profondeurs de la Toile, le collectif part à l’abordage du système pour l’éperonner à l’heure où nos libertés subissent les assauts de satrapes inféodés à la censure aveugle et à la surveillance globale.
Fidèle à sa volonté d’échanger et partager autour de son aventure collective, OS’O a proposé à un collectif de six auteurs de monter à bord et d’écrire un spectacle sur le thème de la piraterie. Un thème politique et poétique qui interroge notre démocratie : que ferait un groupe de pirates dans notre société pour essayer de la transformer ? Pavillon Noir plonge ainsi dans les abysses du web où sept personnages – héritiers des Anonymous – dirigent sept avatars pour combattre le système de l’intérieur, cultivant l’imagerie liée à la piraterie maritime, avec ces avatars utilisant les codes des pirates pour naviguer sur la crête du réel puis s’immerger dans les flots tumultueux du virtuel à la recherche de l’utopie disparue. Entre Les Contrebandiers de Moonfleet et Matrix, entre Barbe-Noire le pirate et V pour Vendetta, embarquez à bord d’un vaisseau qui pourrait bien être le nôtre !

Crédits

auteurs Adrien Cornaggia, Riad Gahmi, Kevin Keiss, Julie Ménard, Pauline Peyrade, Pauline Ribat & Yann Verburgh
acteurs Jérémy Barbier d’Hiver, Moustafa Benaïbout, Roxane Brumachon, Bess Davies, Mathieu Ehrhard, Marion Lambert & Tom Linton
vigie/coordination artistique Cyrielle Bloy & Baptiste Girard
scénographie Ingrid Pettigrew
lumières Jérémie Papin
costumes Aude Désigaux
maquillage & coiffure Carole Anquetil
musique Martin Hennart
régie générale Emmanuel Bassibé
régisseur son Sébastien Batanis
régisseur lumières Stéphane Le Sauce
production Fabienne Signat
diffusion Emmanuelle Paoletti

production déléguée le Collectif OS’O
coproductions Gallia théâtre – scène conventionnée de Saintes ; le Fonds de dotation du Quartz de Brest ; le TnBA – Théâtre national de Bordeaux Aquitaine ; LE CENTQUATRE-PARIS; le Centre dramatique national de Normandie – Rouen ; Le Canal Théâtre du Pays de Redon – scène conventionnée pour le théâtre ; le Centre dramatique national de Tours – Théâtre Olympia ; le phénix scène nationale Valenciennes, dans le cadre du CAMPUS, Pôle européen de création ; la scène nationale d’Aubusson ; la Scène nationale du Sud-Aquitain – Théâtre de Bayonne ; les Treize Arches – scène conventionnée de Brive ; Carré-Colonnes, scène cosmopolitaine Saint Médard en Jalles /Blanquefort ; Théâtre Roger Barat – Ville d’Herblay ; Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, Scène nationale ; l’OARA – Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine ; l’IDDAC – Institut Départemental de Développement Artistique et Culturel – Agence culturelle de la Gironde.

projet soutenu par La Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon – Centre national des écritures du spectacle ; la Direction Régionale des Affaires Culturelles – Drac Nouvelle-Aquitaine ; le Fonds de soutien à la création de la Mairie de Bordeaux ; le fonds d’insertion de l’éstba financé par la Région Nouvelle-Aquitaine, la SPEDIDAM.
accueil en résidence de création Gallia Théâtre
remerciements à l’équipage de la Recouvrance à Brest.
Le Collectif OS’O est conventionné par le Ministère de la Culture (DRAC Nouvelle-Aquitaine), soutenu par le Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine ; le Conseil départemental de la Gironde et la Ville de Bordeaux.

Pavillon noir dans la presse

 

 

 

 

 


 



PHÉNIX +

> échauffement de spectateurs chaque soir de représentation à 19 h entrée libre, sur réservation

> rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de chaque représentation


Le Campus du pôle européen de création a permis d’accompagner leur démarche avec le soutien de l’Agence Nationale de la Recherche et permet la présence d’un mentor en la personne de Nicole Gautier. Cette aventure exceptionnelle favorise aussi la reconnaissance de jeunes auteurs – six écrivains du Collectif Traverse qui ont été en résidence à la Chartreuse de Villeneuve-lès- Avignon – et participe pleinement à l’ensemble de la genèse de cette création pour sept comédiens. Il a fallu trouver les moyens d’un temps de création long pour une équipe nombreuse : une mutualisation des moyens de résidences et avec de nombreux partenaires.


toute l’actualité du projet sur


  • partagez :

Vous aimerez également